Iago et l’agility

Avec iago, nous avons testé l’agility (parfois appelé « agilité » en français) pendant plus de deux ans en club, voici mon ressenti et ma modeste expérience avec mon chien de chasse !

iago et l'agility

L’activité

Pour ceux qui ne connaîtraient pas (c’est encore possible?), l’agility est un sport canin qui consiste à effectuer un parcours avec son compagnon. Ce parcours est composé d’obstacles numérotés que l’équipe doit franchir dans l’ordre et sans fautes le plus rapidement possible. C’est une discipline avec des concours dans tout le pays avec un championnat de France et des championnats du monde (Beaucoup de fondus d’agility ont un camping-car car ça nécessite un transport sur plusieurs jours avec les loulous !) Il y a plusieurs niveaux et pour s’inscrire il faut d’abord faire partie d’un club canin et avoir sa licence.

Il n’est pas nécessaire de pousser très loin l’éducation et on peut commencer après l’école du chiot avec des exercices simples. Pour les modus il est possible de se perfectionner avec des formations réalisés par des agilitistes professionnels. Il existe même des magasines comme Mag’agility pour suivre l’activité.
Pour apprendre, pas besoin de beaucoup d’accessoires tant que le club canin fournit les obstacles : une laisse et un collier en attendant son tour (mais on enlève tout pour la course), et des récompenses ou un jeu pour la motivation.

Il y a deux difficultés majeures :

  • Le chien doit bien connaître les différents obstacles imposés : saut de haies, tunnel, slalom, dôme, passerelle, balance, table, et j’en oublie sûrement. Il faut donc l’entraîner progressivement pour lui apprendre ces obstacles, ainsi que leurs combinaisons et associations.
  • Le maître ne connaît pas le parcours à l’avance. Il a cinq minutes pour le découvrir seul, en comprendre les difficultés, et trouver les réponses adaptées à son compagnon et son niveau. Il y a donc des techniques de conduite à acquérir./li>

Dernier point important : il y a plusieurs niveaux A, B, C selon la taille du chien, et une catégorie D pour les molosses ! (iago fait partie de la catégorie C avec ses 51cm)

Mon avis

Avec iago nous pratiquons l’agility depuis un an. C’est une activité qui apporte beaucoup de questionnements sur sa relation avec son chien, et a beaucoup d’influences sur le quotidien. C’est évidemment bénéfique pour l’éducation et la relation avec son animal de compagnie.

C’est aussi une activité longue et complexe où le maître doit apprendre à travailler sur lui-même : savoir se positionner physiquement, savoir parler au bon moment et effacer tout ce qui est parasite est difficile. Le chien comprend rapidement la plupart des obstacles (le slalom est assez long). Le travail de guidage par le maître reste le plus compliqué, mais quand on a les bons gestes et les bons mots, on s’aperçoit que le chien comprend très rapidement ce qu’on attend de lui.

Il faut aussi sans cesse trouver des solutions à différents problèmes. Par exemple iago est un chien de chasse : comme beaucoup de jeunes chiens, il est assez difficile à concentrer et à garder près de soi, mais en plus il passe une bonne partie de son temps à piffer le sol. Sans compter que sans laisse ni collier, le chien se sent en liberté et n’a pas forcément envie de travailler (on voit rapidement quand un chien en a assez et se déconcentre). Il faut donc prendre sur soi, ne pas s’énerver, et comprendre que le chien n’est pas un robot et a ses propres envies (c’est plus facile à dire qu’à faire, mais on se rend compte rapidement que beaucoup sont passés par là).

Canirun et l’agility

L’agility est un sport complet qui allie une course intense, des obstacles avec changements de directions courts et rapides et tout un travail de réflexion sur les gestes et les positions à adopter. Je pense que Canirun peut être un complément sportif intéressant car il allie rapidité et réflexes pour le chien.

Pour les pros

En faisant mes recherches sur Internet, je suis tombé cette thèse très intéressante qui est une mine d’informations. Cette thèse très complète est téléchargeable ici. Je vous en conseille la lecture et félicite son auteure qui a fait un travail remarquable.

En bref

Je crois que toute personne qui a un chien devrait au moins essayer cette activité qui permet rapidement de se rendre compte qu’on peut demander beaucoup à un animal, et qu’on sous-estime grandement son intelligence et ses capacités à nous surprendre.

Etant novice, les gestes et les attitudes ne sont pas sûrs, il y a donc de grandes différences d’une semaine à l’autre. Mais quand on arrive à faire un parcours, en faisant confiance à son chien, l’agility est une activité grisante, et on est super fier de son toutou !